L'INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE

Qu'est-ce que c'est ?

L’insuffisance ovarienne prématurée (IOP) est une pathologie qui reste rare puisqu'elle touche 1 à 2 % des femmes âgées de 40 ans, 1/1000 à l’âge de 30 ans et 1/10 000 avant l’âge de 20 ans. Anciennement appelée ménaupause précoce (dénomination un peu trop brutale), la cause de l'IOP est dans la majorité des cas, inconnue (idiopathique).

Toutefois certaines causes de l'IOP peuvent être primaires (chromosomiques, génétiques et auto-immunes) et secondaires ou dues à un acte ou à un traitement (chirurgical, chimio- ou radiotoxique).

L’IOP se définit ainsi :

Aménorrhée (absence de règles) primaire ou secondaire, ou de règles trop espacées, de plus de quatre mois, survenant avant l’âge de 40 ans.

Dans le cas de l'IOP, il faut aussi prendre en compte les taux de certaines hormones par une prise sang : 

  • Le taux de FSH qui doit être élevé, supérieur à 25 UI/L et doit être recontrôlé à quelques semaines d'intervalle. En effet, selon la période du mois, les hormones fluctuent chez toutes les femmes.

Les informations suivantes ne définissent pas l'IOP, mais on peut retrouver ces caractéristiques  :

  • Un taux d'AMH faible, inférieur à 1 ou à 0,5

  • Un pic de LH prématuré

  • Un taux d’estradiol (estrogènes) bas <30 pg /ml 

A noter que tous ces éléments doivent être pris en compte dans leur ensemble et non pas de façon isolée.

Il faut savoir que lorsque l'on souffre d'insuffisance ovarienne, cela ne signifie pas que les ovaires ne fonctionnent plus du tout, ni pour toujours. Les mystères du corps humain...

Il peut en effet subsister une activité ovarienne aléatoire, ponctuelle. De cette façon, une grossesse spontanée est possible car une ovulation peut arriver.

C'est également pour cette raison que l'on ne peut pas parler de ménopause précoce.

LE ROLE DES OVAIRES :

Saviez-vous que les ovaires ont 2 fonctions principales ?

L'une consiste à la reproduction, et l'autre au bon fonctionnement de l'organisme via la production d'ostrogènes. Les oestrogènes aident à la consolidation des os et à la qualité de la peau en la maintenant hydratée, souple et épaisse.

LA PRISE EN CHARGE

Il faudra passer par un traitement hormonal substitutif (THS, oestro-progestatifs), et par une supplémentation en vitamine D (pour la peau et les os).

Comme précédemment évoqué, les hormones de substitution vont avoir plusieurs fonctions :

  •  Imiter le cycle naturel chez la femme

  •  Le maintien de la densité osseuse                                                       

  •  La prévention des maladies cardiovasculaires

  •  Le maintien de la qualité de la peau

  •  L'absence d'effets secondaires liés à l'IOP tels que : Les bouffées de chaleur, les palpitations, l'anxiété, la dépression, la sècheresse vaginale, la fatigue.

 

COMMENT DEVENIR PARENT AVEC UNE IOP ?

Même s'il y a entre 3% et 10% de chance d'obtenir une grossesse spontanée (ce taux dimimue avec l'âge de la patiente), bien souvent, les deux seules alternatives sont le don d'ovocyte ou l'adoption.

egg-donation-healthy-young-woman-holding-oocyte-vector-illustration-vector-id1202754211_edited.jpg